Quelles sont les étapes de construction de l’orthocentre d’un triangle 

En Géométrie le triangle est une figure particulière de trois côtés munis de trois angles de différentes mesures. Il est possible de partir des différentes applications géométriques qu’on puisse appliquer à un triangle pour résoudre un problème ou trouver une solution à une faille dans l’élaboration du plan d’un bâtiment par exemple. Dans cet article, il est question des étapes à suivre pour construire l’orthocentre d’un triangle.

Découverte et étapes de construction

Dans un triangle, une droite passant par un sommet et perpendiculaire au côté opposé à ce dernier est appelée hauteur. Il n’est donc pas possible de tracer plus de trois hauteurs dans un triangle quel que soit sa nature puis qu’il est mentionné supra qu’un triangle à trois côtés et par conséquent trois hauteurs. lisez jusqu'au bout pour en savoir plus.
Dans un plan muni d’un repère orthonormé et disposant par exemple d’un triangle EFG, il faut tracer grâce à une équerre une première hauteur passante par le point E et perpendiculaire à la droite (FG).
S’en suit le tracé de la deuxième hauteur passant par le point F et perpendiculaire à la droite (EG) toujours à l’aide d’une équerre pour en savoir plus sur sa stricte orthogonalité.
Il faut par la suite effectuer le tracé de la troisième hauteur passant par le point G et perpendiculaire à la droite (EF). Assurez-vous que les hauteurs soient suffisamment prolongées à l’aide d’une règle droite puis qu’à titre illustratif dans le cas d’un triangle possédant un angle obtus ces dernières risquent de ne pas se croiser. Le point de concours des trois hauteurs obtenues est l’orthocentre du triangle EFG.

Utilité de l’orthocentre d’un triangle