Quelle forme juridique choisir pour sa future entreprise ?

Lorsque vous avez l'intention de créer une entreprise, vous devez absolument définir sa forme juridique. Cependant, le choix de cette forme juridique est non seulement une étape complexe mais aussi un choix déterminant qui va impacter divers aspects de votre entreprise. Mais pour faire le choix de la forme juridique de votre future entreprise, encore faut-il connaître les différentes formes juridiques qui existent. Retrouvez justement quelques-unes d'entre elles dans la suite de cet article.

Le statut d'entreprise individuelle

Pour donner plus de conseils ici sur cette forme juridique d'entreprise qui est l'entreprise individuelle, vous devez retenir que c'est une forme juridique assez souple. En effet, lorsque vous optez pour cette forme juridique, vous n'avez pas besoin d'avoir un compte professionnel ni d'élaborer des statuts d'entreprise. De même, avec cette forme d'entreprise, votre patrimoine professionnel ainsi que votre patrimoine personnel ne sont pas dissociés. Mais ce point constitue un inconvénient pour votre entreprise, car en cas de dettes, vos créanciers peuvent vous poursuivre sur vos biens personnels.

Les formes juridiques SARL et EURL

Définie comme une Société À Responsabilité Limitée, la SARL est une forme juridique adaptée pour les petites et moyennes entreprises ainsi que pour les entreprises familiales. De même, cette forme juridique est faite pour les entreprises qui possèdent entre 2 et 100 associés. Cependant, dans certains cas, une SARL peut posséder 1 seul associé. Dans ce genre de situation, l'on parle de SARL unipersonnelle ou de EURL.

Les statuts juridiques SAS et SASU

Le statut juridique SAS correspond aux entreprises où tous les apports sont permis et où le montant minimum du capital social n'est pas défini. Cependant, pour attribuer le statut de SAS à une entreprise, cette dernière doit regrouper au moins 2 associés. Cependant, comme au niveau des statuts précédents, il existe des situations exceptionnelles où une SAS peut posséder un seul associé. On parle alors de SASU.